Thèse de Ziad Imam

L’intégration des Activités de Maintenance dans la Conception des Systèmes d’Automatisation

Dans un domaine majeur de sûreté de fonctionnement et d'ingénierie des systèmes de production, les travaux de recherche consistent en déterminer l’architecture optimale d’un système automatisé sûr de fonctionnement, en se basant sur les activités de maintenance pendant sa phase d’exploitation. Il s’agit d’une étude de la fiabilité et la sûreté pour évaluer la performance du système qui se dégrade généralement au cours du temps, selon la durée d’utilisation du système et les conditions associées. Pour maintenir la performance, il est nécessaire d’effectuer des opérations de maintenance pendant la vie utile du système, qui peuvent prendre au retard le processus de détérioration, et restaurer le système à un état amélioré. Plusieurs démarches et plusieurs tâches peuvent être prises en compte lors de l’intervention pour la maintenance. Selon le niveau de sûreté de fonctionnement représenté par la fiabilité du système, et pour une durée de mission connue par le concepteur ou l’utilisateur, on choisit les actions de maintenance les plus convenables et qui sont capables de maintenir le système à un seuil de fiabilité prédéfinie pour achever finalement la mission pour laquelle le système a été conçu, et arriver jusqu’à la prochaine date d’inspection préventive (la fin de la mission) sans problèmes. Les études permettent de déterminer les composants qui doivent être remplacés et à quelle âge. Selon cette optimisation des activités de maintenance, une architecture optimale du système peut être sélectionnée à l’aide d’une simulation Monte-Carlo sur une période de temps assez étendue, et qui permet, suivant l’études de maintenance précédente, de comparer dès la phase de conception la capacité et les propriétés de chaque architecture proposée en ce qui concerne la maintenance et la fiabilité, la sélection sera effectuée pour l’architecture du système capable de minimiser les coûts de maintenance (coûts d’inspections, de remplacement, …) et qui permet de maintenir la fiabilité du système au dessus d’un seuil souhaité durant la mission.

Jury

Thèse de l'équipe DiCOT soutenue le 24 juin 2015

Retour vers les autres thèses