Thèse de Vincent Blondeau

Les pratiques de sélection de test dans une grande entreprise d'informatique

De nos jours, Worldline, une importante société d’informatique, développe des applications qui traitent un nombre croissant de données critiques avec un code source de plus en plus complexe. Pour rester dans la course contre ses concurrents, Worldline doit améliorer la qualité de ses projets. Une équipe transversale de la société a pour mission principale d’améliorer la qualité des projets. En rejoignant cette équipe, nous avons réalisé un audit sur plusieurs projets de l’entreprise afin d’identifier comment éviter l’échec des projets. En se basant sur une analyse de métadonnées, des interviews, des sondages, et une étude de la littérature, cet audit n’a finalement tiré aucune conclusion. Cependant, il a mis en lumière le besoin d’améliorer l’utilisation des tests. Effectivement, tester chaque partie du code est requis pour éviter l’échec du projet. Dans l’industrie, et plus spécifiquement à Worldline, l’automatisation des tests a commencé dans le but de maîtriser le comportement des applications. Mais, s’assurer de l’exécution de tous les tests après un changement peut être une opération coûteuse requérant plusieurs heures. Le retour sur le code changé est retardé et le développeur perd du temps pour découvrir les potentiels bogues. Ainsi, un retour tardif peut potentiellement amener le projet à l’échec. La solution généralement proposée dans la littérature consiste à réduire le nombre de tests à lancer en sélectionnant seulement ceux relatifs aux derniers changements effectués par le développeur. L’approche sélectionne un jeu de tests réduit et approprié qui détectera de potentielles régressions dans le comportement de l’application. Chaque approche de sélection de tests a ses propres avantages et inconvénients. Elles ont donc besoin d’être étudiées dans le contexte de Worldline et adaptées en conséquence pour convenir aux habitudes des développeurs. Avant d’intégrer une telle approche, une étude a été faite pour connaître les habitudes actuelles des développeurs vis-à-vis de la sélection de tests. Cette étude surveille tous les tests lancés par les développeurs pendant leurs tâches quotidiennes de développement. Grâce à l’étude de l’environnement de Worldline, nous avons développé un outil pour les développeurs visant à effectuer la sélection des tests. Il est adapté aux habitudes des développeurs et leur est directement utilisable. Le but est aussi d’étudier l’impact de cet outil sur leur comportement. Nous espérons que cette approche de sélection de tests ainsi contenue dans un outil adapté aux développeurs de Worldline, apportera des changements dans leur processus de développement.

Jury

Thèse de l'équipe RMoD soutenue le 8 novembre 2017

Retour vers les autres thèses